Seigneurs de Bailleulmont


Romuald de BULLIENTIMONT (1096*)

chevalier

seigneur de Bailleulmont


Stéphane de BALLUEL (1180*)

seigneur de Bailleulmont

 

 

 

(*) Dans les "Titres de la Commanderie de Hautes-Avesnes antérieurs à 1312", le nom de Stéphane de Balluel apparaît parmi ceux qui, en l'année 1180, reconnaissent que "Rolland de Gombernes donne à l'Hôpital de Gaudiempré, la dîme de Gombernes en échange de 15 marcs d'argent, et de ce qu'il y a de bois sur terre dans un bois des Hospitaliers sis près de Gaudiempré."


Jean de BALLOEL IN MONTE (1273*)

seigneur de Bailleulmont

 

ép. Mahaut ?

 

 

 

(*) 1273 janvier, Aubigny : 

 

Jean, seigneur de Bailleulmont (Balloel in Monte), notifie que par nécessité, en présence d'Hugues, sénéchal du Ternois, sergent (serviens) de magnifique prince Guy de Châtillon, comte de Saint-Pôl son seigneur, et de ses pairs, il a vendu au chapitre d'Arras, cinquante mencaudés de terre à Pommier (Pumiers), pour l'entretien des chapellenies de Gilles d'Angres et de Gilles Wardeavoir, chapelains de la cathédrale. En cas de réclamation comme dédommagement cinquante mencaudés de terre qu'il a audit Bailleulmont, inter Haiam Berengeri et loaiam Théobaldi le Berton. André d'Orléans, doyen de la cathédrale, a été investi au nom du chapitre.

 

    1273 février, Arras :

 

Robert II, comte d'Artois, notifie que ladite vente a été reconnu par devant lui par Jean de Bailleulmont et Mahaut sa femme, et le confirme à son tour.


Philippe de SAVEUSE (1391 - 28 mars 1468)

chevalier

capitaine d'Amiens, de Doullens et Arras

seigneur de Bailleulmont et d'Houdain

 

ép. Mary de LULLY (? - 1477)

 

 

postérité :

 

Jeanne de Saveuse, mariée à Charles d'Artois en 1447, Jeanne de Saveuse décède sans postérité. Son corps repose en la crypte de l'église de Saint-Laurent à Eu (76). Au-dessus de son gisant (photo), on peut lire : "Cy gist noble et puissante madame Jehanne de Saveuse femme de très noble et puissant seigneur monseigneur Charles d'Artoi comte de Eu seigneur de Saint-Waléry sur la mer et de Houdeing en artois laquelle trépassa au chastel de Sancerre le second jour de janvier de l'an de grâce mil CCC quarante et huit. priez Dieu pour son âme."

 

Gisant de Jeanne de Saveuse
Gisant de Jeanne de Saveuse

Allier de tradition familiale au duché de Bourgogne, Philippe de Saveuse va, tout au long de sa longue vie, s'affirmer comme un proche et loyal partisan de Philippe le Bon, puis de Charles le Téméraire son fils.

 

Le 31 août 1421, au matin de la bataille de Mons-en-Vimeux, Philippe le Bon l'adoube chevalier. Nommé capitaine de la ville d'Arras, on le voit y mettre en fonction un nouveau sergent en 1428, annexer à sa propriété de l'hôtel de Séchelles la maison du Petit Dromont en 1429 et s'illustrer brillamment au cours des tournois.

En 1434, il devient capitaine de la ville d'Amiens en lieu et place du vieillissant Jean de Belloy. Il y fait don du couvent à Sainte Colette en 1442. 

L'année suivante, à l'âge de 52 ans, il participe à l'assaut nocturne de la ville de Luxembourg aux côtés des Bourguignons. 

Avec sa femme Marie de Lully, il obtient du Pape Callixte III, l'autorisation d'ériger un couvent de Clarisses sur sa propriété arrageoise de la rue de Bronne. Les travaux de l'église débutent vers le 07 août 1456.

En 1460, lors des procès intentés contre les vaudois (hérétiques), il montre un zèle particulier à poursuivre les bourgeois d'Arras, voyant là l'occasion de leur soutirer de l'argent au profit des caisses de la ville (il sera par ailleurs condamné à titre posthume, à verser 500 livres de dédommagements aux familles, par le parlement de Paris, le 18 juillet 1491).

En compagnie du Duc de Bourgogne, il assiste en 1461 au sacre de Louis XI et son entrée dans Paris. Après la vente des villes de la Somme fait par le premier au bénéfice du second, il se voit destituer par le nouveau Roi, de ses fonctions de capitaine d'Amiens et de Doullens (1463). L'année suivante, il oblige Philippe le Bon à reprendre en grâce son fils, le comte de Charolais et futur Charles le Téméraire, dont il offre le soutien en hommes et en argent au cours de la bataille de Monthléry, offensive menée contre les français en 1465. Reconnaissant, Charles le Téméraire le réhabilite capitaine d'Amiens la même année. 

En 1466, au cours de l'expédition contre Dinant, c'est encore lui que l'on charge d'occuper la ville voisine de Bouvignies, puis, en 1467, durant la nouvelle campagne contre les liégeois, de surveiller la frontière de la Somme en compagnie du seigneur de Moreuil.

Il meurt le 28 mars 1468 à Amiens à l'âge de 77 ans. Son corps repose auprès de celui de son épouse, sous la chapelle du couvent de Sainte-Claire à Arras.